Liberticide il était, liberticide, il demeure. Et ce, pour tous les manifestants et toutes les manifestantes. Le texte du projet de loi Van Quickenborne a été examiné par le Conseil d’Etat une deuxième fois. Ce dernier nous donne raison en se montrant très critique sur les amendements introduits: tant sur le nombre de 100 manifestant·e·s proposé comme seuil minimal que sur la vision restrictive du droit de grève. Une fois encore, nous demandons donc à tous les partis du gouvernement de la Vivaldi de ne pas voter ce texte.

Envie de développer une analyse politique sur des enjeux sociétaux de manière pluridisciplinaire?

Alors, le Certificat d’université en Politiques économiques et sociales est fait pour vous !

Une formation qui a pour objectif de :

La nouvelle session démarre bientôt !

Les inscriptions sont ouvertes pour les sessions 2023-2024 pour les 3 niveaux à Bruxelles et pour les niveaux 1 et 3 à Mons.
Les inscriptions pour Liège et les réinscriptions pour Charleroi, cycle qui démarre en janvier, seront ouvertes en novembre.

Le projet de loi "anti-casseurs", même amendé, syndicats et associations n'en veulent pas!
Ce projet de loi vise une interdiction de manifester pour des actes commis lors de « rassemblements revendicatifs ». Il comporte trop de risques pour les droits fondamentaux, il menace les actions de grève, l'action syndicale au sens large et l'action collective de quelque mouvement social que ce soit.

Le 11 septembre prochain, le monde se rappellera du coup d’Etat militaire au Chili, il y a 50 ans. Le premier gouvernement socialiste démocratiquement élu en Amérique latine, avec à sa tête Salvador Allende, a été renversé par le général Augusto Pinochet, soutenu par l’armée et les Etats-Unis.

COMMUNIQUE DE PRESSE – 5 juin 2023

Ce mercredi 7 juin, le projet de loi visant à rendre la justice « plus humaine, plus rapide et plus ferme », sera présenté par le Ministre de la Justice en Commission Justice de la Chambre. Au même moment, les organisations syndicales et plusieurs organisations de la société civile demanderont le retrait de la disposition qui contient une interdiction judiciaire de manifester.

« Les chômeurs ? Payés à rien foutre… »

« Mieux vaut vivre au chômage que d’aller travailler ! »

« On les paye trop : qu’on les vire tous, ça les forcera à bosser. »

Ces réflexions, on les a toutes et tous déjà entendues. Les chômeuses et chômeurs ne sont plus vus comme des victimes du système économique mais comme des coupables : fainéants, profiteurs, fraudeurs… Tout y passe.

Vendredi 12 mai 2023 :  Rencontre avec Nicolas JOUNIN

Le sociologue français Nicolas Jounin, auteur du livre « Le caché de La Poste » (La Découverte, 2021), a travaillé comme facteur, interviewé des dizaines de postiers, des chefs, et surtout celui que l'on nomme " l'organisateur ".

Ces dernières années, on assiste à une montée en flèche de théories – des plus farfelues aux plus sordides – mettant en avant des complots de toutes sortes pour « expliquer » des événements liés à l’actualité. Ce fut le cas notamment lors de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Très souvent amenées sans aucune preuve tangible, ces théories complotistes gagnent du terrain, notamment via internet et les réseaux sociaux, au point de polluer le débat démocratique avec des thèses parfois sans queue ni tête… pouvant même s’avérer dangereuses.

Sandra, stagiaire régisseuse, mère célibataire, voit débarquer Philippe, avec son collègue régisseur et ami Jef, qui viennent pour installer la technique et les décors pour la représentation du soir. Ce spectacle, écrit par Philippe sur base de témoignages d’une ouvrière, parle des conditions de travail et d’une grève héroïque menée par des femmes.