Le 9 décembre dernier, à Bruxelles, une action contre le "dumping social" a été menée à l'initiative de la Fédération européenne des travailleurs du bois et du bâtiment (FETBB). L'objectif? Dénoncer la directive européenne sur le détachement, le dumping social et l'esclavage des temps modernes qu'elle entraîne.

La notion de « vieillissement» a le vent en poupe. On en parle partout : dans les médias, dans la pub… L’Union européenne lui a dédié l’année 2012.

Même le monde politique s’y intéresse de près… Soutenu par certains « experts » en économie, celui-ci joue sur une forme de « peur » du vieillissement afin de remettre en question les mécanismes de solidarité et le principe de répartition des pensions légales.

A l’occasion de la sortie de deux livres importants, Dette 5000 ans d’histoire et Le Capital au XXIème siècle, Mediapart a eu l’heureuse idée d’organiser une rencontre entre leurs auteurs respectifs, David Graeber et Thomas Piketty. Leurs échanges sont accessibles en ligne. Plusieurs militants associatifs et syndicaux reviennent sur le débat qui a animé les deux auteurs : comment sortir de la dette ?"

Tout le monde en parle, son concept-même fait débat. Tout le monde s’en revendique, y compris les formations profondément opposées à ses principes fondateurs tels que l’égalité et la représentation démocratique.

Pourtant, la démocratie n’est pas un acquis intangible de nos sociétés. Elle se trouve régulièrement détournée, tronquée, voire attaquée frontalement par ses plus farouches adversaires, parmi lesquels les tenants d’un ultralibéralisme qui  ne se soucie que de son profit exclusif.

Facebook, Twitter… Autant de « réseaux sociaux » créant un cyberespace « convivial » et qui font désormais partie intégrante de notre quotidien. Ces modes de communication allient partage de la vie privée, usage professionnel mais aussi échange plus large d’informations notamment dans le cadre d’actions politiques et sociales.

Prises en étau entre impératifs de redressement économique, sauvegarde de l’emploi et respect des objectifs climatiques, l’Europe, et plus particulièrement la Wallonie et Bruxelles, sont à la croisée des chemins.

Les politiques volontaristes de développement des énergies renouvelables se heurtent à l’essor du gaz/huile de schiste bon marché qui entrave la compétitivité des entreprises.
La prolongation du nucléaire apparaît pour certains comme la seule option viable à court et moyen terme, malgré Fukushima.

En Wallonie, la voiture reste largement en tête dans les statistiques des déplacements domicile/travail. Résultats ? Embouteillages, pollution de l’air et problèmes de santé publique. Comme chaque année, Nous participons à la Semaine de la mobilité.

Cette mobilisation a pour objectif d’encourager l’utilisation rationnelle de la voiture et, surtout, les modes de déplacement alternatifs (marche, le vélo, le covoiturage, transports en commun…).

Forte taxation des revenus des uns : les travailleurs. Cadeaux fiscaux pour les autres : les entreprises et les rentiers. Zéro euro d’impôt pour certaines : les grandes multinationales.

Une chose est sûre, nous ne sommes pas tous égaux devant l’impôt !

Le CEPAG (Centre d'éducation populaire André Genot) engage à partir du 01/11/2013, dans le cadre d’un CDI à temps plein pour un projet déterminé « lutte contre les discriminations à l’embauche et à l’emploi » dans le cadre du Plan Marshall 2.vert :

1 coordinateur(trice)

Pour pourvoir à cet emploi, le travailleur doit, au moment de l’engagement, remplir les conditions pour bénéficier des « aides/points » APE (Aide à la Promotion de l’Emploi).