Le Centre de formation politique et social du Cepag permet, au travers de l’appropriation de concepts d’actualité, de réfléchir sur le devenir des mouvements sociaux et d’outiller au mieux leurs acteurs. Ces derniers étant susceptibles d’opérer des changements sociaux, de motiver l’action collective pour le maintien de la démocratie sociale, économique et politique. Les formations organisées constituent un véritable outil pour la solidarité des travailleurs.

Etats généraux féministes : "Quand les crises s'accordent au féminin"

Type de formation: 
Colloques & Séminaires
Où ?: 
Espace Solidarité - 47 rue de Namur - 5000 Beez
Date(s): 
Mardi, 29 Novembre, 2022
Horaire
Heure de début: 
09:00
Heure de fin: 
13:30

Qu’elles soient sanitaire, énergétique, économique, environnementale… Les crises ont un impact majeur sur la vie des citoyennes et des citoyens. Le coût de la vie augmente et les fins de mois se font de plus en plus difficiles. Les salaires stagnent et les conditions de travail se dégradent. Les plus précaires s’appauvrissent et sont montrés du doigt.

À l’inquiétude et au désarroi, s’ajoute un sentiment d’impuissance face à des décisions politiques qui ne sont pas à la hauteur des enjeux, ces derniers étant souvent tributaires de niveaux européens ou mondiaux qui semblent à mille lieues de notre quotidien. Une situation qui ouvre la voie aux idées d’extrême droite at aux reculs sociétaux qu’elles entraînent dans leur sillage.

Les conséquences de ces crises et de ce qu’elles engendrent s’amplifient quand elles s’accordent au féminin. Familles monoparentales, travailleuses à temps partiel, pensionnées sous le seuil de pauvreté, reculs des droits des femmes, comme le droit à l’avortement… Si la question fait encore trop rarement l’objet d’analyses, les femmes font bel et bien face plus durement aux crises.

Il nous paraît essentiel de comprendre ce phénomène, d’aller au-delà des statistiques disponibles et de réfléchir plus loin. Car chaque crise exige des actions et cela passe par la compréhension de ce qui est dit mais aussi de ce qui ne l’est pas, par l’attribution d’un sens alternatif à la crise pour mieux la combattre.

À l’occasion des prochains États généraux féministes, le CEPAG et le Bureau des Femmes de la FGTB wallonne vous invitent à réfléchir et débattre de ces questions avec nos intervenantes :

  • Clémence SAMAIN, Doctorante à la faculté de Droit - UNamur
  • Noémie VAN ERPS, Secrétaire générale de Soralia (ex-Femmes Prévoyantes Socialistes)
  • Natalia HIRTZ, Docteure en sociologie et chercheuse-formatrice au Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative (GRESEA)

EXPO « Fight sexism. Destroy Patriarchy »

Pour clore cette matinée de débat, nous vous invitons à découvrir l’exposition « Fight sexism. Destroy Patriarchy » du CEPAG Namur - AFICo. Anne Gilis Laurent Wilmet, animatrcice et animateur AFICo et des participantes qui ont contribué à la réalisation de l’expo, feront une présentation de cette exposition de linogravure et de l’ouvrage « Corps, cris et dégenrement », fruit de ce travail collectif.

Programme complet ci-dessous

Inscription & Renseignements: 
cepag@cepag.be – 081/26 51 56

Journée de réflexion : "Droits dérivés en matière de pension pour les salarié.es du privé & dimension conjugale : taux ménage vs. taux isolé.e"

Type de formation: 
Colloques & Séminaires
Où ?: 
Espace Solidarité - 47 rue de Namur - 5000 Beez
Date(s): 
Mercredi, 30 Novembre, 2022
Horaire
Heure de début: 
09:30
Heure de fin: 
16:30

Que peut espérer obtenir une travailleuse aujourd’hui en matière de pension :

  •  Après une carrière professionnelle interrompue ou entrecoupée par des crédits-temps et des congés thématiques ?
  • Après avoir travaillé majoritairement à temps partiel pour s’occuper des enfants ou de parents âgés en perte d’autonomie ?
  • Après avoir travaillé dans des secteurs d’activité où les salaires sont très bas et les conditions de travail pénible ?

Cette forme de discrimination dont une travailleuse est victime tout au long vie professionnelle a un impact sur le calcul de sa pension.

Qu’est-ce que le « Splitting » en matière de pension ?

Mieux répartir le montant de la pension entre les hommes et les femmes peut-il suffire à gommer toutes les discriminations que subissent les femmes en matière d’emploi et de pension ?

Que faut-il revendiquer pour améliorer les pensions des femmes ?

Faut-il qu’une travailleuse se constitue plus de droits propres, en travaillant, pour améliorer le calcul de sa pension ? Ou doit-elle compter sur l’aide sociale pour survivre ? Sur les droits dérivés de son conjoint en cas de séparation/divorce ou décès du conjoint, pour pouvoir vivre dignement ? Qu’en est-il des travailleuses qui ne sont pas mariées ?

Nous vous proposons de répondre à ces questions lors de notre journée d’échanges avec nos intervenant.es :

  • Rony PIGEON, conseiller du Service fédéral des pensions nous fera part des circonstances pour le calcul d’une pension au taux ménage et au taux isolé et pour le calcul d’une pension de survie, une allocation de transition, une pension d’époux séparés et d’époux divorcés. Des exemples concrets seront expliqués et détaillés au cours de son exposé. 
  • Selena CARBONERO-FERNANDEZ, Secrétaire fédérale FGTB nous parlera des revendications de la FGTB en matière de pension et en matière de droits dérivés, dans leur dimension de genre.
Inscription & Renseignements: 
Inscriptions : antoinette.kourtidis@cepag.be - 081/26 51 52

Matinée d'échanges : " L'extrême droite/ Mieux la connaître pour mieux la combattre "

Type de formation: 
Colloques & Séminaires
Où ?: 
Espace Solidarité - 47 rue de Namur - 5000 Beez
Date(s): 
Mercredi, 7 Décembre, 2022
Horaire
Heure de début: 
09:00
Heure de fin: 
12:30

L’extrême droite gagne du terrain, en Europe comme ailleurs dans le monde. En quelques années, elle a réussi à banaliser ses idées (nationalistes, racistes, sexistes, homophobes…) et à se rendre présentable sous couvert de discours sociaux. Des partis qu’on qualifiait autrefois de fascistes ont troqué leurs bombers et les combat shoes pour le costume trois pièces et se présentent désormais commepatriotes ou identitaires. Résultats des courses, il devient parfois difficile de s’y retrouver, surtout lorsque le reste de champ politique adopte, dans son discours, les idées d’extrême droite.

Le CEPAG vous invite à une matinée d’échanges autour de l’extrême droite, ses origines et son évolution afin de permettre à chacune et chacun de mieux la connaître pour mieux la combattre…

Pour en parler avec nous : Vincent Scheltiens, historien à l’Université d’Anvers. Auteur de plusieurs ouvrages sur le nationalisme et l’extrême droite, il intervient régulièrement dans les médias du nord du pays. Son dernier livre, co-écrit avec Bruno Verlaeckt, s’intitule « Extrême droite. L’histoire ne se répète pas… de la même manière » (Ed. du Cerisier).

Cette matinée d’échanges sera l’occasion de présenter les outils de la campagne de sensibilisation du CEPAG pour « agir contre l’extrême droite et ses idées ».

Inscription & Renseignements: 
cepag@cepag.be - 081/26 51 56

Le point sur la politique migratoire en Belgique

Type de formation: 
Colloques & Séminaires
Où ?: 
Espace Solidarité - 47 rue de Namur - 5000 Beez
Date(s): 
Jeudi, 8 Décembre, 2022
Horaire
Heure de début: 
09:00
Heure de fin: 
12:30

Le 16 novembre dernier, la Belgique a été condamnée 148 fois par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour manquement à ses obligations en matière d’accueil des demandeuses et demandeurs d’asile.

Ces derniers mois, le tribunal du Travail a rendu près de 7.000 décisions ordonnant le respect urgent de la « loi accueil » qui exige que toute personne ayant introduit une demande d’asile soit immédiatement hébergée.

Face à ces décisions judiciaires, la réaction de l’Etat belge est inexistante… Un manque de réactivité que l’on peut apparenter à du mépris…

Comment expliquer l’incroyable mépris de l’Etat belge au regard de ces condamnations ? Comment expliquer cette énième crise de l’accueil ? Quels en sont les effets sur les personnes migrantes et sur celles et ceux en charge de les accueillir ? Que faire pour répondre à l’urgence et, enfin, avoir une politique migratoire digne ?

Lors de cette matinée d’échanges, nous débattrons autour de ces questions avec nos intervenants et intervenantes et entendrons:

  • Marc PRICK, directeur adjoint Centre Croix-Rouge de Fraipont
  • Un.e représentant.e du CIRÉ
  • Témoignages de personnes migrantes
Inscription & Renseignements: 
cepag@cepag.be – 081/26 51 56