La manifestation de ce dimanche contre le racisme et le violences policières a rassemblé quelque 10 000 personnes à Bruxelles.

Au-delà des débordements d’après-manif, il est inquiétant de voir la levée de boucliers des franges les plus conservatrices de notre société face à une population qui montre légitimement sa colère face au racisme ordinaire.

«Inconscience », « irresponsables »,… Tout le vieil arsenal linguistique de la droite bien-pensante est ressorti pour dénoncer les risques sanitaires supposés liés à cette manifestation populaire.

Pourtant, les personnes présentes étaient masquées… Pas plus de risque que lorsque vous faites vos courses où allez travailler. Oui mais là mon bon monsieur, ce sont d’abominables gauchistes qui osent défier les mesures sanitaires… Un vrai scandale. Et si en plus les virologues le disent…

Une fois de plus, les masques tombent (c’est le cas de le dire…). On voit la volonté gouvernementale d’instrumentaliser la crise sanitaire afin de museler la rue. Evidemment, tous ces Tartuffe vont, la bouche en cœur (masquée), affirmer que la cause est noble, mais que l’on ne doit pas se rassembler de manière inconsidérée. Et quoi alors ? Une manif via vidéo conférence ? Un petit happening gentil, genre apéro virtuel ?

Eh bien non ! L’action sociale au sens le plus large ne doit pas se laisser enfermer dans ce piège qui consisterait à étouffer toute contestation sous prétexte de santé publique. Sinon, on nous interdira de protester au moindre rhume…

Précédents billets d'humeur :

" Vous avez aimé les économistes ? Vous aimerez sûrement les virologues ! " par Nicolas Latteur (18/05/2020)

" Santé : quand les masques tombent " par Laurent D'Altoe (13/05/2020)

" Ne perdons pas la mémoire… " par Laurent D'Altoe (24/04/20)

" Business as usual ? " par Laurent D'altoe (14/04/20)

" Modèle chinois ? Mon œil ! " Une humeur de Laurent D'altoe (06/04/20)

" Quand le climat attaque Trump " par Laurent D'Altoe (Janvier 2020)

" La culture en danger " par Laurent D'Altoe (décembre 2019)

Francken dehors ! par Laurent D'Altoe (avril 2019)

"Fascisme rampant" par laurent D'Altoe (février 2019)