Date de publication: 
10/03/2014
Auteur: 
Nicolas Latteur
Nombre de signes: 
21025

Nombre de médias, de politiques mais aussi de personnes reconnues pour leurs « expertises scientifiques » louent la concertation sociale entre « partenaires sociaux responsables » (sic !). Promue notamment par les organisations patronales, elle peut dissimuler un ensemble de stratégies des directions d’entreprise visant à contenir et/ou à contourner l’action syndicale.

Cette dimension s’avère très complémentaire de la promotion de la concertation. Car il s’agira de tenter de négocier autour des schémas de pensée et des priorités définies par l’un plutôt que par l’autre. Les modes d’organisation du travail sont à cet égard exemplaires. Ils visent autant à accroître l’implication subjective des salariés que de les détourner de toute forme d’action collective indépendante, en particulier de tout mouvement syndical.

Mais quelles sont les techniques patronales pour précisément domestiquer les conflits du travail ? Nombre de salariés et de représentants syndicaux ont pu pressentir et observer les stratégies à l’œuvre. L’intérêt du travail de Baptiste Giraud est de se baser sur l’observation de stages de formation organisés par des consultants en management. Son travail nécessite une réappropriation pour tous ceux qui souhaitent ne pas se laisser emporter par ces stratégies d’affaiblissement de l’action collective.