Date de publication: 
27/03/2019
Auteur: 
Lydie Gaudier
Nombre de signes: 
8674

Notre système économique s’est développé au cours des siècles sur un mode patriarcal, afin de favoriser un groupe de la population au détriment du reste du monde : les femmes, les populations du Sud et la nature.

Les évolutions récentes n’ont pas permis de renverser ce modèle et de sortir d’un regard anthropocentrique, majoritairement masculin, sur le monde, malgré le fait que les femmes représentent 51% de la population.

Les réponses technologiques actuelles au défi climatique renforcent l’impression erronée du contrôle de la nature et d’un pouvoir croissant de l’espèce humaine sur celle-ci. Elles creusent la distance affective et affaiblissent le lien de l’humanité avec la nature.