C’est à chaque fois pareil : lorsqu'un pouvoir fascisant arrive (USA, Brésil, etc), le bon peuple lève les bras au ciel en criant au loup.

Fort heureusement, mon bon Monsieur, tout cela reste fort éloigné de nos contrées. Et nous sommes bien trop respectueux de la démocratie pour nous laisser aller à de tels errements.

Une petite minute : dans les médias de ce matin, j’entends, je vois et je lis que notre ministre de l’Intérieur Jan Jambon (NVA pour ceux qui l’auraient oublié) veut faire passer un texte législatif[1] qui rendrait obligatoire de voir figurer ses empreintes digitales sur la carte d’identité.

« Vous à gauche, vous êtes paranos, il s’agit de nous protéger du terrorisme », lance un citoyen bien-pensant (mais pas de gauche).

La belle affaire… Et si, toute parano rentrée, ce type d’initiative ne visait tout simplement qu’à pister encore davantage les personnes vivant sur notre territoire ?

Je ne sais pas vous, mais un gouvernement qui fiche, recense et trace à tout va, cela me rappelle quelque chose…